Brèves

Derniers articles

Un pas en avant vers une justice climatique mondiale

C’est une première. La justice allemande s’empare, le 30 novembre, de la plainte portée par un agriculteur péruvien à l’encontre au groupe énergétique RWE. Saul Luciano Lliuya, originaire de Huaraz, dans le nord du Pérou, estime en effet que l’entreprise allemande est responsable d’émissions polluantes contribuant à la fonte des glaces dans les Andes, menaçant plusieurs activités locales. La cour d’appel de Hamm va essayer de déterminer la responsabilité de la firme. Cette décision, alors que la même requête avait été rejetée en première instance en 2016, fait avancer le concept de justice climatique à une échelle mondiale, où les pollueurs du « Nord » dédommageraient les victimes du « Sud ».

4 décembre, 2017

Cocotine arrête les œufs de poules élevées en cages

Le groupe coopératif D’Aucy annonce que sa marque Cocotine ne commercialisera plus d’œufs issues de poules élevées en cages à l’horizon 2025. Les adhérents seront accompagnés dans cette évolution vers le 100 % alternatif. « Ne pas anticiper ce changement annoncé conduirait inévitablement dans l’impasse », affirme Vincent Lecouffe, directeur de la branche œuf du groupe, évoquant la tendance des consommateurs à se détourner des œufs de batteries.

4 décembre, 2017

Néovia se félicite de l’intérêt pour la Ferme du futur

La société spécialisée dans les solutions de nutrition et santé animale Néovia se réjouit du succès de son appel à solutions lancé en mai 2017, autour de son projet de Ferme du futur. Les trois thématiques ciblées : élevage de précision, élevage durable et élevage simplifié. Néovia a retenu une trentaine de partenaires et fournisseurs potentiels, qui intègrent le réseau « Ferme du futur », qui va progressivement se structurer autour d’une plateforme d’échanges et de mutualisation de solutions.

4 décembre, 2017

Agriculture biologique : Copa et Cogeca anticipent le nouveau règlement

Le Copa et la Cogeca sont tournés vers la préparation de la transition en douceur vers le nouveau règlement européen sur l’agriculture biologique, dont l’application est prévue pour 2021. Les axes à travailler au plus tôt concernent, selon les deux structures syndicales européennes, les règles de mise en œuvre relative aux contrôles annuels des opérateurs et les contrôles des résidus. Le régime des importations certifiées par les organismes de contrôle pour garantir des conditions de concurrence équitables entre les agriculteurs européens et les pays tiers est également identifié comme prioritaire.

4 décembre, 2017

Les autres brèves du 5 décembre 2017

Le 29 novembre, Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, a reçu le prix de la femme d’influence politique 2017. Un prix décerné par le club Génération femmes d’influence.

Le Centre national de formation aux métiers de l’eau (CNFME) de l’Office international de l’eau (OIEau) propose aux professionnels de l’eau et de l’environnement son nouveau catalogue 2018 de formation continue « Eau et Biodiversité ». Il regroupe 51 modules de formation, répartis en 64 sessions tout au long de l’année 2018.

Un repas végétarien par semaine dans les cantines scolaires. Cette idée est défendue par Nicolas Hulot dans le magazine L’Obs du 30 novembre 2017 dans L’Obs. S’il ne donne pas de détail sur le calendrier, le ministre veut faire de la réduction de la consommation de viande un thème intégré à l’éducation des enfants.

La Haute-Savoie a encore étendu son dispositif de lutte contre la fièvre catarrhale ovine (FCO) après la détection de dix foyers de sérotype 4. Au 30 novembre, 23 000 animaux ont été vaccinés dans le département.

Un guide pratique bandes florales et pucerons du pommier vient de sortir. Il vise à reconnaître et renforcer le rôle des ennemis naturels dans la gestion des populations de pucerons, levier majeur pour optimiser les stratégies de protection du verger.

Action Pin annonce avoir déposé une demande d’AMM auprès de l’Anses afin d’obtenir, en céréales, une extension d’homologation sur septoriose pour ses spécialités de biocontrôle Heliosoufre S et Vertisoufre. Sur céréales, ces derniers, qui associent du soufre et des dérivés de pin, sont déjà autorisés pour lutter contre l’oïdium. La société attend un retour de l’Anses courant 2018.

L’actionnaire majoritaire de Philagro, Sumitomo Chemical Company, a finalisé le 22 novembre l’acquisition de l’entreprise Botanical Resources Australia, spécialisée dans la production de pyrèthres, insecticides naturels. Objectif : renforcer la stratégie du groupe pour développer les synergies entre produits conventionnels et produits de biocontrôle.

Bayer et Monsanto annoncent le 1er décembre que le Comité des investissements étrangers aux Etats-Unis (CFIUS) a achevé son examen du projet de fusion et a conclu qu’il n’y avait pas de problèmes de sécurité liés à la transaction. L’acquisition est soumise aux conditions de clôture habituelles, notamment la réception des approbations réglementaires requises. Bayer et Monsanto continuent de coopérer avec les diverses autorités afin d’achever la transaction début 2018.

4 décembre, 2017

Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse : 23,5 M€ à la lutte contre les pollutions agricoles

L’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse a attribué 133 millions d’euros d’aides lors du troisième trimestre de l’année 2017. Le but : financer 2050 projets qui visent à économiser l’eau potable, restaurer les milieux aquatiques et lutter contre les pollutions. Si près de 50 % des aides (63 M€) sont attribués aux opérations de lutte contre la pollution domestique et d’amélioration de l’eau potable, 18 %, soit 23,5 M€, sont dédiés à la lutte contre les pollutions agricoles. Dont 18,2 M€ fléchés vers l’Agence de services et de paiement pour le reversement d’aides directes aux agriculteurs soutenant les changements de pratiques.

27 novembre, 2017

Agence de l’eau Seine-Normandie : 6,6 M€ pour l’agriculture bio

Le 14 novembre, l’Agence de l’eau Seine-Normandie acte l’attribution des 6,6 millions d’euros pour la conversion ou le maintien de l’agriculture biologique. Des aides qui s’ajoutent aux 24,3 millions d’euros engagés sur la campagne initiée en 2015, en faveur de la biol sur les aires d’alimentation de captage d’eau potable.

Sur ces quelque 30 millions d’euros, 18 sont consacrés à la conversion et 12 au maintien à l’agriculture biologique, avec respectivement 20 600 ha en conversion et 30 300 ha en maintien. Ces mesures bénéficient de cofinancements européens (Feader), dont la part varie en fonction des régions.

Dans un communiqué, l’agence rappelle qu’elle participe également à des actions d’animation, aide les agriculteurs à investir dans des matériels de désherbage mécanique et encourage le bio « en aval », avec le financement de stations de semences, de silos de stockage ou de légumeries…

27 novembre, 2017

Une avancée pour le label « Financement participatif pour la croissance verte »

Nicolas Hulot, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire et Stéphanie Savel, présidente de l’association Financement participatif France (FPF), annoncent, le 21 novembre, la sélection des douze premières plateformes délivrant le label « Financement participatif pour la croissance verte ». Les porteurs de projets qui souhaitent faire appel à du financement participatif et être labellisés peuvent désormais s’adresser à ces plateformes. « Ce label permettra, je le souhaite, de donner confiance aux épargnants qui souhaitent investir, par le financement participatif, dans des projets proches de chez eux et respectueux de l’environnement », déclare Nicolas Hulot.

27 novembre, 2017

Influenza aviaire : les poules « plein air » peuvent désormais rester enfermées 16 semaines

Le risque lié à l’influenza aviaire incite l’Union européenne à assouplir les normes concernant les œufs de poules élevées en plein air. Un règlement daté du 20 novembre précise que, si la situation sanitaire l’exige, il est désormais possible de maintenir les poules enfermées jusqu’à seize semaines au lieu de douze, tout en gardant l’étiquette « plein air ».

27 novembre, 2017

Les autres brèves du 28 novembre 2017

Une étude américaine publiée dans le cadre de l’Agricultural Health Study ne révèle aucun lien apparent entre le glyphosate et toute tumeur solide ou lymphome chez les agriculteurs suivis. Un risque accru de leucémie myéloïde aiguë au sein du groupe le plus exposé a cependant été mis en évidence et demande à être confirmé.

L’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) a lancé le 16 novembre une campagne mondiale pour lutter contre la résistance aux antimicrobiens en élevage. Un set d’outils de communication a été élaboré à destination des pays membres de l’OIE.

L’Association chimie du végétal (ACDV) représente l’ensemble de la filière, des agro-producteurs jusqu’aux industriels. Dans un communiqué du 23 novembre, elle formule quatre axes de travail pour « relever le défi national d’une bioéconomie forte et durable » : simplifier le cadre politique pour plus de cohérence ; renforcer le soutien à l’industrialisation de la R&D autour des activités de la chimie biosourcée ; développer des outils afin que la filière s’insère pleinement dans le cadre de pratiques durables de la chimie ; contribuer à la construction d’une véritable politique de Bioéconomie nationale et européenne.

L’arrêt des importations de déchets plastiques par la Chine, à compter du 1er janvier 2018, va obliger l’Europe à faire face au recyclage de plusieurs millions de tonnes de plastiques. L’Europe ne disposant pas d’une capacité industrielle suffisante, des conséquences sont à prévoir pour le recyclage des films agricoles. L’opérateur Adivalor explique devoir revoir ses conditions d’intervention, dès le 1er janvier 2018.

« En quête de la multi performance », le rapport d’activités d’Arvalis-Institut du végétal 2016 – 2017 est paru. Il présente les travaux conduits par l’institut et les principaux résultats obtenus et diffusés vers les agriculteurs et les acteurs des filières. Le rapport d’activités est accessible en ligne et peut également être adressé sur simple demande.

Les 20 et 21 novembre 2017 étaient les « journées du haut débit », mises en place par la Commission européenne. Le développement du haut débit en zone rurale a été l’une des thématiques abordées, notamment par le réseau européen des bureaux de compétence en matière de haut débit (BCO), mis en place à cette occasion. Seuls 40 % des foyers ruraux de auraient un accès au haut débit au sein de l’UE, contre une moyenne est de 76 % au total.

27 novembre, 2017

Coop de Creully (14) : un silo de 3 000 tonnes dédié au bio pour juin 2018

Les travaux vont débuter d’ici la fin de l’année, pour une mise en service en juin 2018. A la clé, un silo d’une capacité de 3 000 tonnes, uniquement dédié à la collecte et au stockage de céréales, oléagineux et protéagineux bio. L’objectif est à terme d’agrandir le site, pour atteindre une capacité de 7 500 t pour l’exercice 2021/2022. Montant de l’investissement : 1,56 M€. La coopérative de Creully espère ainsi répondre à une forte hausse du nombre de conversions en Normandie : + 15,3 % d’exploitants entre 2015 et 2016 (1 400) et + 18,6 % des surfaces (76 000 ha en 2016). Ce projet est mené en partenariat avec la société Agronat. Cette structure, dédiée à la vente d’agrofournitures bio (2,5 M€ de chiffre d’affaires), collecte également des céréales bio qui, à terme, seront commercialisées par la coop de Creully. Les agriculteurs souhaitant se convertir au bio profiteront d’un accompagnement technique de la part de la chambre d’agriculture du Calvados.

20 novembre, 2017

Biodiversité : une espèce de mammifère sur trois menacée en France, selon l’UICN

 

Huit ans après le premier état des lieux, la mise à jour le 15 novembre de la liste rouge des espèces menacées montre une aggravation de la situation des mammifères dans l’Hexagone : 33 % des espèces terrestres et 32 % des espèces marines apparaissent menacées ou quasi menacées, contre respectivement 23 % et 25 % en 2009. L’Union internationale pour la conservation de la nature, UICN, estime que l’intensification des pratiques agricoles et la transformation des paysages entraînent la perte d’habitats essentiels pour de nombreuses espèces, comme le putois d’Europe ou le lapin de garenne. Ils pâtissent des remembrements conduisant à la destruction du bocage et des haies. « L’usage important de pesticides affecte également les espèces insectivores en amenuisant leurs ressources alimentaires : c’est le cas pour des musaraignes comme la Crocidure leucode ou pour des chauves-souris comme la Pipistrelle commune », indique l’UICN. Qui insiste pour une restauration des zones humides et des bocages et un maintien de zones d’agriculture extensive.

20 novembre, 2017

Monsanto lancera en France un OAD polyvalent en 2018

 

Filiale de Monsanto, The Climate Corporation a annoncé le 13 novembre le pré-lancement commercial d’une plateforme agricole numérique en Europe : Climate FieldView. Prévue pour 2018 en Allemagne, en France et en Ukraine, le déploiement de cette plateforme vise à « augmenter durablement la productivité des cultures, grâce à des technologies de pointe. » L’idée est de collecter et centraliser les multiples données d’une exploitation dans un seul outil d’aide à la décision, tout en proposant une imagerie satellite pour suivre la santé des plantes, mais aussi un outil d’analyse de rendement. Deux offres sont prévues pour le déploiement européen : un outil de gestion globale d’exploitation comprenant notamment les respect des normes environnementales, et un système de gestion de l’irrigation.

20 novembre, 2017

Biocontrôle : BASF lance le pack fongicide céréales Juventus + Jubilé

 

BASF lance, pour la campagne 2017/2018, un pack fongicide céréales comprenant un produit de biocontrôle. Ce pack, qui permet de traiter environ 7 ha, associe Juventus (metconazole) à Jubilé (soufre DF). Il vise, en T1, la septoriose, les rouilles et l’oïdium. « Les résultats de l’association de 0,7 l/ha de Juventus et de 2,1 à 2,9 kg/ha de Jubilé sont très bons, c’est-à-dire du niveau des meilleures associations de T1 avec triazoles + chlorothalonil », précise la firme.

20 novembre, 2017

Les autres brèves du 21 novembre 2017

 

Caroline Duez, chargée de communication au sein de l’UIPP, l’union des industries de la protection des plantes, a quitté l’entreprise le 6 novembre. Son (sa) remplaçant(e) est en cours de recrutement

Au 1er novembre, 71% des nappes phréatiques françaises affichaient un niveau « modérément bas à très bas », indique le ureau de recherches géologiques et minières (BRGM) dans un communiqué du 17 novembre. Selon le BRGM, les premières pluies automnales importantes habituelles ne sont pas tombées. C’est dans la vallée du Rhône, le Périgord et le bassin Angoumois (Charente) que le BRGM a constaté les niveaux les plus bas.

Le Gnis a versé 175 000 € au Tirpaa, le traité international pour l’accès aux ressources génétiques. Ce fonds permet de financer des actions de conservation et d’utilisation des ressources, notamment dans les pays en développement ou émergents.

La poudre de graines de moutarde et la bière viennent d’être approuvées en tant que substances de base pour être utilisées dans les produits phytosanitaires, suite à une demande de l’Itab, l’Institut technique de l’agriculture biologique. N’ont en revanche pas été approuvées les substances Achillea millefolium L., l’extrait de paprika (capsanthine, capsorubine E 160 c) et le sorbate de potassium.

Dans un communiqué du 15 novembre, le Comité des organisations professionnelles agricoles de l’Union européenne (Copa) et le Comité général de la coopération agricole de l’Union européenne (Cogeca) indiquent qu’il est nécessaire d’harmoniser les systèmes de collecte et de surveillance de l’utilisation des antibiotiques entre les États membres, afin de disposer de données fiables et comparables. Et soulignent les progrès réalisés par les agriculteurs et les coopératives dans la lutte contre la résistance aux antimicrobiens.

L’Ineris met en ligne son nouveau site internet www.ineris.fr. Outre les contenus pédagogiques qui y sont développés, la nouvelle partie « base documentaire » apporte une plus-value. Le moteur de recherche croise les requêtes par domaine, activité ou type de document. Les filtres ont été conçus pour accompagner l’exploration de plus de 1 000 documents : guides professionnels, rapports d’étude, fiches techniques, communication scientifique.

Ouifield poursuit son développement avec l’arrivée des coopératives de Bonneval, Herbauges, Boisseaux, Puiseaux, Mansle, Agora et Ile de France Sud.

20 novembre, 2017

FCO : lancement d’une campagne de vaccination

Le premier cas de FCO de sérotype 4 en France continentale a été confirmé le 6 novembre sur un veau provenant de Haute-Savoie. Une campagne de vaccination est en cours autour du foyer pour freiner la propagation de la maladie qui touche de plus en plus les bovins. Une surveillance va être mise en place pour évaluer l’état sanitaire, tandis que la question de la prise en charge se négocie. Avant cette date seule la Corse présentait ce sérotype.

13 novembre, 2017