Brèves

Derniers articles

Hulot présentera un plan « Économie circulaire » début 2018

Sur France Inter, le 2 août, Nicolas Hulot n’a pas seulement évoqué le sujet des aides à la bio. Le jour même du « dépassement de la Terre , il a réagi à la surexploitation des ressources naturelles. Et notamment annoncé préparer un « Plan économie circulaire », qui sera présenté début 2018. Il a également rappelé son intention de dévoiler, en conseil des ministres le 9 août, les contours d’un autre plan, centré sur la gestion de l’eau. Concernant l’agriculture dans cette perspective, il évoque la nécessité « d’adapter certains modes de productions très demandeurs en eau aux contraintes climatiques. »

7 août, 2017

Le 2 août, jour du dépassement mondial 2017

Depuis les années 80, le Global Footprint Network (réseau empreinte mondiale) calcule le jour du dépassement mondial, c’est-à-dire le jour de l’année où l’Homme a consommé l’ensemble des ressources que la Terre peut renouveler en un an. Cette année, ce jour correspond au 2 août, c’est-à-dire qu’à partir maintenant, l’humanité vivra « à crédit », empruntant de l’eau, des arbres, des minerais aux générations futures… L’ONG WWF souligne toutefois quelques évolutions positives : les émissions mondiales de CO2 liées à l’énergie n’ont pas augmenté pour la troisième année consécutive, et l’essor de l’agriculture raisonnée, du bio et la réduction progressive de la consommation excessive de viande en France sont des clés qui diminuent le coût environnemental de la production alimentaire.

7 août, 2017

Les autres brèves du 8 août 2017

En Australie, les récoltes sont menacées par la douceur de l’hiver. Selon un rapport du Bureau of meteorology (l’instance gouvernementale météorologique australienne) publié le 1er août, le pays a connu le mois de juillet le plus doux depuis que les températures ont commencées à être enregistrées, il y a 107 ans. Dans l’ouest tout particulièrement, les températures ont dépassé les valeurs habituelles de 3 °C et rendent difficile la germination du blé.

La ville de Grande-Synthe, dans le Nord (59) va faire l’objet d’une enquête inédite sur les perturbateurs endocriniens. Réalisée en septembre auprès de 400 personnes, elle sera la plus grande enquête jamais réalisée en France sur ces substances. C’est un laboratoire indépendant au Luxembourg qui analysera des mèches de cheveux des habitants volontaires prélevées par le centre de santé municipal.

7 août, 2017

L’État consacre 280 000 euros à la promotion des fruits

Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Forêt, a annoncé une campagne de promotion pour les fruits des terroirs français, pour un montant de 280 000 euros. Annoncée le 24 juillet sur la chaine d’information LCI, la campagne financée à 80 % par FranceAgriMer a débutée le jour même. Il s’agit à la fois de pallier à la diminution d’efficacité de la campagne « 5 fruits et légumes par jour » et d’écouler le stock important de fruits de cette année, obtenus précocement du fait des conditions climatiques particulières de 2017.

31 juillet, 2017

Best Western cessera les œufs de poules élevées en cage d’ici à 2025

Best Western France annoncé le 18 juillet s’engager à utiliser exclusivement des œufs provenant d’élevages alternatifs aux cages d’ici à 2025, pour l’ensemble de son réseau en France. Les Mercuriales seront les premiers établissements à franchir le pas en 2019. Cet engagement inclut les œufs et les ovoproduits. La structure va engager une réflexion avec ses fournisseurs pour la mise en œuvre d’une charte d’achat.

31 juillet, 2017

Appel à manifestations d’intérêt sur l’Atlas de la biodiversité communale

L’Agence française pour la biodiversité lance un appel à manifestations d’intérêt à toute commune, intercommunalité ou Parc naturel régional intéressé par la démarche des Atlas de biodiversité communale (ABC). Les résultats de l’appel à manifestations d’intérêt seront annoncés à l’occasion du séminaire national sur les ABC du 20 au 22 septembre à Nancy. Le dossier de candidature est à envoyer avant le 15 septembre 2017 à atlasbiodiversitecommunale@afbiodiversite.fr.

31 juillet, 2017

14,4 Mtep de biocarburants dans l’Union européenne en 2016

Le baromètre EurObserv’ER, qui publie régulièrement les indicateurs reflétant l’utilisation européenne des énergies renouvelables, vient de communiquer les chiffres sur les biocarburants en 2016 dans l’Union européenne. De 14,2 Mtep (millions de tonnes équivalent pétrole) en 2015, la consommation est montée à 14,4 Mtep en 2016, soit une augmentation de 1,3 %. En termes de volumes, le biodiesel représente 80,6 % de la consommation, et le bioéthanol 18,4 %. La consommation d’huile végétale pure utilisée comme carburant n’est plus considérée comme représentative, car passée en dessous des 0,1 %.

31 juillet, 2017

Les autres brèves du 1er août 2017

 Arvalis complète sa collection « Protection des céréales à paille 2017 » en publiant son livret « Lutte contre les adventices ». Sous forme de tableaux synthétiques, y sont présentés la composition, le mode d’emploi et les efficacités de tous les herbicides utilisables sur les céréales à paille : blé tendre, blé dur, orge, triticale, avoine et seigle. Une part importante est consacrée à l’aspect réglementaire : les restrictions en mélange, le stockage, le délai de rentrée dans la parcelle, la zone non traitée à respecter, ou encore le délai avant récolte. Prix du livret : 6 €. Pour le commander : www.editions-arvalis.fr

L’institut technique et scientifique de l’abeille et de la pollinisation (Itsap) fait appel aux dons en ligne pour poursuivre ses activités. La générosité des organismes et des particuliers fiancera quatre grands programmes de recherches : la toxicité des faibles doses de pesticides, la lutte contre le frelon asiatique, l’identification des cires dangereuses et la connaissance du niveau de résistance d’une colonie contre le Varroa, un parasite des ruches.

31 juillet, 2017

80 % des races animales agricoles locales menacées

83 % des Français se disent prêts à soutenir l’élevage traditionnel en payant plus cher des produits animaux issus de races agricoles locales. 20 % d’entre eux seulement ont conscience de la menace qui pèsent sur ces races, les autres la sous-estiment où n’en ont pas connaissance. Pourtant, 80 % des races locales agricoles sont considérées comme menacées d’abandon par l’agriculture. Ces résultats, issus d’un sondage commandé par le groupe pharmaceutique vétérinaire Ceva santé animale France et la Fondation du patrimoine, ont été communiqués le 18 juillet. Ils viennent appuyer l’appel à candidature pour la sixième édition du Prix national pour sauver l’agro-biodiversité animale, lancé par les deux organismes.

24 juillet, 2017

Loups : les 40 prélèvements autorisés font débat

 Les ministères de l’Agriculture et de la Transition écologique ont publié le 20 juillet un arrêté interministériel autorisant les éleveurs à défendre les troupeaux en tirant sur les loups en cas d’attaque. Les éleveurs et les syndicats (FNSEA, JA, CR) se félicitent de cette décision qui n’a pas pour vocation de « tuer le loup pour tuer le loup », mais uniquement pour défendre leurs bêtes. Ils regrettent toutefois que le plafond de prélèvements soit augmenté à 40 individus (tirs direct jusqu’à 32, puis tirs en situation de défense). Pour sa part, France nature environnement s’indigne de cette décision, qui est contre-productive selon elle et certains experts : il faut donner les moyens aux élevages de s’adapter à la présence du prédateur plutôt que de tuer plus de loups. Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot prévoit une réunion à la rentrée afin de « sortir des mesures prises dans l’urgence. »

24 juillet, 2017

Pomona ne vendra plus d’œufs de poules élevées en cage

 

Le groupe de distribution aux professionnels de la restauration Pomona s’est engagée le 11 juillet à ne plus vendre d’œufs de poules élevées en cage d’ici à 2025, à la suite d’échanges avec L214. Générateur d’un chiffre d’affaire de 3,6 milliards d’euros en 2016 et approvisionneur de milliers de restaurateurs, le groupe rejoint la liste toujours plus longue des engagements similaires pris par Toupargel, Del Arte, Brioche Dorée, Metro, et d’autres entreprises.

24 juillet, 2017

#deveniréleveur, lauréat du concours de l’innovation au Sommet de l’élevage

L’Institut de l’Élevage a lancé au SIA 2017 la plateforme collaborative #deveniréleveur, qui a remporté en juillet un trophée au concours de l’innovation du Sommet de l’élevage 2017 : les Sommets d’or. Ce site a pour vocation de permettre au grand public de découvrir la profession d’éleveur, et de faciliter la recherche d’informations pour ceux qui s’y intéressent.

24 juillet, 2017

Les autres brèves du 25 juillet 2017

L’Observatoire régional des déchets d’Île-de-France (Ordif) a publié le 13 juillet une synthèse de ses travaux sur les opportunités et les limites d’utilisation du biométhane comme carburant en Île-de-France. L’Ordif explique le développement du gaz naturel pour véhicules (GNV) semble se développer mais nécessitera un vrai réseau de distribution et de partenariats entre les différents acteurs, publics ou privés.

Le ministère de l’Agriculture des États-Unis a autorisé le 6 juillet un lâcher expérimental de papillon génétiquement modifié (Plutella xylostella, OX4319), innovation de l’entreprise Oxitec. Il s’agit d’un parasite important des choux, colzas et autres brassicacées (anciennement crucifères) dans l’État de New York. En introduisant un gène de létalité dans la population, le papillon doit la rendre en partie stérile et donc participer à sa régulation.

  McDonald’s proposera à nouveau du melon cet été. Au total, près de 550 tonnes seront nécessaires pour réaliser les fruits à croquer « P’tit melon » du 12 juillet au 29 aout, dans les 1419 enseignes français de la chaine. 330 tonnes proviendront du Haut Poitou, et notamment de Val de Sérigny (86).

L’Union des entreprises pour la protection des jardins et des espaces publics (UPJ) déplore les « messages anxiogènes » lancés par la CLCV autour de son enquête sur les produits phytos dans les jardineries et les infractions liées au libre-service. Elle mentionne l’absence de réelle valeur statistique de l’enquête et souligne les efforts mis en place par l’ensemble de la filière pour accompagner ce changement réglementaire « sans précédent ».

Le ministère de l’Agriculture annonce renforcer, à compter du 1er septembre prochain, les mesures de protection des élevages de volailles contre les virus influenza aviaire afin d’éviter une éventuelle diffusion.

24 juillet, 2017

Pac post-2020 : la Fnab veut transférer 3 % du premier au second pilier « rien que pour la bio »

Le 10 juillet, Stéphane Travert recevait les représentants de la Fédération nationale d’agriculture biologique dans les locaux du ministère de l’Agriculture. La présidente de la Fnab, Stéphanie Pageot, a exprimé ses attentes, notamment dans la perspective de la Pac post-2020. Elle a défendu la nécessité d’un transfert des fonds du premier pilier vers le second d’au moins 3% supplémentaires, rien que pour la bio, « la seule solution possible pour maintenir des crédits suffisants afin de soutenir les producteurs et productrices, toujours plus nombreux, qui font le choix de la bio. » Selon la Fnab, le ministre s’est engagé à « étudier » cette possibilité.

17 juillet, 2017

Guide l’APA, sur l’accès et l’utilisation des ressources génétiques

Après ratification en aout 2016, la France a traduit dans son droit, en 2017, le Protocole de Nagoya sur l’accès aux ressources génétiques et le partage des avantages découlant de leur utilisation (APA). La Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB) publie un guide « L’APA, pas à pas », qui explique le principe de l’APA et les notions associées, donne des repères pour s’adapter à la réglementation et des outils pour remplir les obligations. Il détaille comment l’APA encadre les activités de recherche et de développement sur les ressources génétiques du territoire français et outre-mer, Guyane et Wallis et Futuna.

17 juillet, 2017

1000 agriculteurs engagés dans la filière agri-éthique

 

Le seuil des 1000 agriculteurs engagés dans la filière agri-éthique a été franchi. Cet accord tripartite qui fixe le prix du blé sur trois ans réunit 11 coopératives, 15 moulins, 600 boulangeries et 5 industriels pour une production de 40000 t de blé en 2016/17.

17 juillet, 2017