Brèves

Derniers articles

Six militants de la Confédération paysanne condamnés à verser 120 000 € à la ferme des 1000 vaches

Poursuivis pour des actions syndicales menées en septembre 2013 et mai 2014 contre la ferme des 1 000 vaches dans la Somme, six militant-e-s de la Confédération paysanne, dont son porte-parole Laurent Pinatel, ont été condamné par le tribunal correctionnel d’Amiens le 13 septembre. Ils devront verser 120 000 euros de dédommagements aux gérants de l’exploitation. Ceux-ci demandaient 200 000 euros. En réaction à cette décision, le syndicat dénonce « une sanction inique pour une action d’intérêt général » et « sans violence ». La Confédération paysanne a néanmoins fait savoir que cette condamnation n’entamait en rien sa « détermination (…) pour lutter contre l’industrialisation de l’agriculture qui touche toutes les filières et détruit l’emploi paysan. »

17 septembre, 2018

Triskalia et Socopa approvisionnent Système U en viandes de porcs 100 % française, sans OGM et sans antibiotiques

Triskalia et Socopa ont signé, le 13 septembre, une charte d’engagement avec Système U, pour approvisionner, en viandes de porcs d’origine 100 % française, nourris sans OGM et élevés sans antibiotiques, l’ensemble de la gamme charcuterie de la marque U. Les porcs seront avec une prise en compte du bien-être animal et de l’environnement. Les prix seront ainsi révisés trimestriellement pour rémunérer le plus justement possible les éleveurs.

17 septembre, 2018

Pestes porcines africaines en Belgique : Travert demande « une mobilisation immédiate » en France

Les autorités sanitaires belges ont confirmé, le 13 septembre, l’infection par la peste porcine africaine de deux sangliers sauvages au niveau de la commune d’Etalle, à une dizaine de kilomètres de la France. Exigeant « une mobilisation immédiate », le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert a demandé aux préfets des Ardennes, de la Meuse, de la Moselle et de la Meurthe-et-Moselle de mettre en place le plan d’action renforcé spécifique à cette maladie (zonage, restriction de la chasse, surveillance renforcée des élevages), sous la coordination de la direction générale de l’alimentation (DGAL). Le virus représente en effet une « menace majeure pour les élevages de porcs français », l’affection entraînant de fortes mortalités, alors qu’aucun traitement n’est connu à ce jour.

17 septembre, 2018

L’entreprise maraîchère Champs de légumes devient membre de Demain la Terre

L’association de producteurs de fruits et légumes Demain la Terre a annoncé, le 12 septembre, le ralliement de l’entreprise maraîchère familiale Champs de Légumes, qui devient son treizième membre. Implantée à Foreste, dans l’Aisne (02), l’exploitation produit en plein champ plusieurs légumes (carotte, céleri-rave, navet et betterave), triés à la main. Elle fait aussi revivre des variétés locales, comme la carotte de l’Omignon, son produit-phare. « Nous sommes dans une démarche de progrès et d’amélioration permanente autour du développement durable. Nous pensons que l’avenir se construit avec la qualité et qu’il faut prendre de l’avance par rapport aux futurs standards et exigences réglementaires », explique Augustin d’Hérouël, un des deux gérants de l’entreprise.

17 septembre, 2018

Les autres brèves du 18 septembre 2018

Entre 150 et 250 agriculteurs bio ont manifesté, le 12 septembre, devant l’Agence de service des paiements (ASP) de Limoges, pour exprimer leur contrariété face aux retards dans le versement des aides bio et MAEc depuis 2016. L’ASP a fait savoir aux manifestants que des versements étaient prévus pour octobre sur les comptes des agriculteurs bio.

L’Efsa, l’Autorité européenne de sécurité des aliments, a mis à jour la liste des plantes hôtes des deux espèces d’agent pathogène Xylella fastidiosa et Xylella taiwanensis. Le nombre d’espèces de plantes identifiées s’élève désormais à 563. L’Efsa fournit également des informations sur les variétés de plantes résistantes ou tolérantes, sur les foyers épidémiques en Europe et sur la présence et la distribution des insectes vecteurs.

17 septembre, 2018

Bœuf aux hormones : Bruxelles veut désamorcer le contentieux avec les États-Unis

Depuis l’embargo européen de 1988 sur le « bœuf aux hormones », l’importation de viande bovine américaine en Europe est un sujet sensible. Dans un communiqué, le 3 septembre, la Commission européenne a affirmé avoir recommandé au Conseil d’ouvrir des négociations pour régler ce « différend de longue date ». Ce qui devrait aboutir à une augmentation de la part des exportations américaines. Le commissaire européen chargé de l’agriculture Phil Hogan, a ainsi tenu à « rassurer les producteurs européens », en précisant que « le contingent de viande bovine qui existe déjà dans le cadre du mémorandum d’accord restera exactement au même niveau », et que «  l’interdiction proprement dite du bœuf aux hormones édictée par l’Union » n’était pas remise en cause.

10 septembre, 2018

Vers un partenariat scientifique renforcé entre l’Inra et le CNRS

L’Institut national de la recherche agronomique (Inra) et le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) ont exprimé, dans un communique daté du 31 août, leur souhait de « consolider leur partenariat scientifique historique », soulignant leurs « nombreuses convergences de vues », notamment sur « un développement accru à l’international. » Les deux établissements, qui partagent déjà 28 unités mixtes de recherche, ambitionnent de développer de nouvelles collaborations sur plusieurs thématiques telles que la chimie verte, le carbone renouvelable ou la biodiversité. Un séminaire scientifique, destiné à identifier des axes de recherches, sera co-organisé fin janvier 2019. À noter : les deux organismes co-financeront, à hauteur de 400 000 euros, un appel à projet sur les nouveaux modes de production alimentaires.

7 septembre, 2018

Carrefour instaure un « Comité d’orientation alimentaire »

Carrefour annonce le 2 septembre la création d’un « comité d’orientation alimentaire », afin de soutenir l’ambition du groupe « d’être le leader mondial de la transition alimentaire pour tous », indique un communiqué. Sept membres composent cette nouvelle instance, dont le P.-D.G. de Danone Emmanuel Faber, le fondateur de Fermes d’Avenir Maxime de Rostolan ou François Mandin, agriculteur vendéen, « pionnier de l’agriculture de conservation des sols. » Le comité sera piloté par le secrétaire général du groupe Laurent Vallée, nommé en janvier dernier comme responsable de la transition alimentaire. Tous auront pour mission « d’accompagner Carrefour dans la transformation de son modèle » et « de mener des réflexions prospectives sur les évolutions de la consommation alimentaire. »

7 septembre, 2018

Les ministères de l’Environnement français et allemand veulent une Pac plus verte

Les secrétaires d’État à l’Environnement français et allemand ont lancé le 7 septembre à Paris un groupe de travail interministériel sur la question climatique, nommé le « groupe de travail Meseberg sur le climat ». Les deux pays ont également renforcé leur coopération dans les domaines de la biodiversité et de l’exposition aux substances chimiques. Ils se sont accordés pour la mise en œuvre obligatoire de l’eco-scheme proposé par la Commission dans le cadre de la future Politique agricole commune. Autre point de consensus : la nécessité de renforcer l’ambition environnementale de la Pac, destinée à orienter la transition du secteur agricole vers des modèles de production plus durables.

7 septembre, 2018

Les autres brèves du 11 septembre 2018

Les agriculteurs du Morbihan ont manifesté le 5 septembre à l’initiative de la FDSEA devant la DDTM de Vannes pour faire part de leur opposition au nouveau plan nitrate régional.

La préfecture des Hautes-Alpes a confirmé un nouveau cas de fièvre charbonneuse sur un bovin dans les Hautes-Alpes, portant à 25 le nombre de foyers détectés sur le département.

Le groupe De Sangosse a annoncé, le 3 septembre, l’acquisition de deux sociétés espagnoles, Biologicas Canarias et Biotecnologia del Mediterraneo, spécialisées dans le domaine des biofertilisants et biostimulants naturels, basées à Valence. Celles-ci ont développé un procédé innovant à base de microorganismes, commercialisé en Espagne et dans plusieurs pays d’Europe.

Une étude du Crédoc, publiée le 4 septembre, révèle qu’en dix ans, la consommation de viande a diminué de 12 %. La consommation individuelle de viande est passée de 153 grammes par jour et par personne en 2007 à 135 grammes en 2016. Parmi les raisons évoquées : le prix mais aussi les inquiétudes liées à la santé, à l’impact sur l’environnement et au bien-être animal.

Lancée en mars dernier au Sia, le logiciel de gestion parcellaire Clic&Farm, proposée par Ekylibre est désormais disponible en version application mobile. Pour en savoir plus : ekylibre.com

Le Japon a enregistré son premier cas de peste porcine depuis plus de 25 ans, ont annoncé les autorités le 9 septembre. Ils ont fait procéder à l’abattage de plus de 600 bêtes et suspendu les exportations de cette viande.

La choucroute d’Alsace a obtenu son Indication géographique protégée, IGP. Elle est obtenue avec une vingtaine de variétés de choux récoltés entre août et novembre sur les 60 000 hectares de champs en Alsace.

7 septembre, 2018

Une campagne de communication pour le plan Écoantibio 2

Le ministère de l’Agriculture diffuse, depuis le 29 août et jusqu’au 5 novembre 2018, une campagne de communication autour de la version 2 du plan Écoantibio. La presse spécialisée sera, comme pour l’année 2017, le support de cette campagne qui s’adresse aux éleveurs, aux vétérinaires et pour la première fois aux propriétaires d’animaux de compagnie. « Les antibios, comme il faut, quand il faut », reste le slogan porté par le ministère. L’objectif est de maintenir la mobilisation autour du bon usage des antibiotiques vétérinaires, en mettant l’accent sur la biosécurité, la vaccination et le bien-être animal pour prévenir les maladies et l’usage des antibiotiques. Le ministère de l’Agriculture rappelle qu’un colloque « Antibiorésistance : enjeux et besoins en recherche et innovation » sera organisé dans le cadre de la journée européenne d’information sur les antibiotiques, le 14 novembre.

3 septembre, 2018

Lancement du concours sur l’innovation en agriculture Make IT Agri

La première édition du concours d’innovation Make IT Agri, qui s’adresse aux étudiants de toutes filières, est sur les rails. Son objectif : mettre en avant des solutions « concrètes et innovantes » pour améliorer les pratiques des agriculteurs, et déboucher sur la création de startup. Une phase de présélection est ouverte jusqu’au 15 novembre 2018. Les candidats sont invités à former des équipes de deux à six étudiants et à décrir leur innovation sur le site internet makeitagri.org. Les équipes sélectionnées présenteront devant le jury une maquette opérationnelle de leur projet le 20 juin 2019.
Trois prix récompenseront les lauréats, comprenant des gratifications de 3 000 €, 2 000 € et 1 500 €, plus une mise en relation possible avec des partenaires intéressés par les projets présentés. Parmi ces partenaires : la Fondation Avril, l’Académie d’Agriculture, AgroParisTech, la Fondation Lemarchand, Terres Inovia, Terres Innovantes, Axéréal et le Crédit Agricole.

3 septembre, 2018

Sécheresse : la Confédération paysanne incite l’UE à voir plus loin que les dérogations

Les mesures dérogatoires prises par l’Union européenne concernant l’utilisation des jachères et des surfaces d’intérêt écologique, sont saluées par la Confédération paysanne, dans un communiqué daté du 31 août. Le syndicat réclame toutefois davantage que ces décisions d’urgence, et prône une « révision du modèle agricole européen », notamment au niveau des politiques de l’eau, de la gestion à l’utilisation. La Confédération paysanne mise sur les prochaines Assises de l’eau pour avancer dans cette direction. Le syndicat exprime enfin ses doutes quant au recours aux assurances « climat », qui « ne changeront rien, à part faire exploser les coûts pour les paysan-ne-s et l’Etat, et garantir une manne financière aux assurances privées. »

3 septembre, 2018

Le Clos de Vènes décroche le label environnemental HVE

Le domaine viticole Clos de Vènes, située dans le Languedoc, a annoncé avoir reçu le label gouvernemental Haute valeur environnemental (HVE) le 24 août 2018. Le label HVE est le plus haut niveau de la certification environnementale pour une exploitation agricole.

3 septembre, 2018

Les autres brèves du 4 septembre 2018

Le GIS Avenir Élevages lance sa première bourse de stages. Il propose de soutenir des stages étudiants d’une durée de 6 mois (niveau Master 2 ingénieur ou recherche) sur les thèmes d’intérêt du GIS.

L’Agence française pour la biodiversité (AFB) édite une plaquette « Image et notoriété des parcs nationaux de France ». Ce document propose la synthèse d’une étude réalisée en 2016, analysant la perception du grand public français sur les parcs nationaux de France, en tant qu’outil de préservation de la biodiversité et destination touristique. Consulter le document.

Ancien ingénieur agronome et expert-comptable, Jean-Marie Séronie publie l’ouvrage « PAC et mondialisation – Une politique européenne encore commune ? » Ce membre de l’Académie d’agriculture de France revient sur l’histoire mouvementée de la politique agricole européenne et sur les risques actuels d’une renationalisation.

3 septembre, 2018

La Bretagne entérine son sixième programme d’actions de la directive nitrates

Le préfet de Bretagne a signé le 3 août le sixième programme d’action nitrates. Dans un communiqué du 13 août, la FRSEA et les JA expriment leur mécontentement. Ils estiment que le texte va entraîner une « lourdeur administrative, un empilement des normes, et accentuer les distorsions de concurrence ».

27 août, 2018