Brèves

Derniers articles

Groupama devient le 44e partenaire du Contrat de solutions

Le contrat de solutions pour réduire les utilisations de produits phytosanitaires vient de recevoir le soutien d’un 44e partenaire avec Groupama. Le contrat de solutions propose dans sa version 2 une série de 57 fiches actions qui font l’objet d’un suivi grâce à la mise en place d’indicateur adaptés. L’initiative avait reçu le 25 février le soutien de l’État avec la signature du ministre en charge de l’Agriculture, Didier Guillaume.

7 avril, 2019

Un décès sur cinq dans le monde serait lié à de mauvaises habitudes alimentaires

Une étude publiée dans la revue scientifique The Lancet, le 4 avril, établit qu’un cinquième des décès dans le monde, en 2017, serait lié à une mauvaise alimentation. Soit près de 11 millions de personnes. La majorité de ces décès ont été causés par des maladies cardiovasculaires, le reste par des cancers et du diabète de type 2. Les excès de sel, de sucre et de viande, ainsi que le manque de céréales complètes et de fruits sont en cause. De fortes disparités apparaissent néanmoins au sein des 195 pays étudiés. La France fait ainsi partie des pays avec le plus faible taux de décès. Les auteurs de l’étude soulignent enfin que le lien entre l’alimentation et les décès ne peut bénéficier de la même certitude, comme cela peut être le cas avec d’autres facteurs de risques, tel que le tabac.

7 avril, 2019

Signature de deux protocoles sanitaires entre la France et la Chine

À l’occasion de la visite d’État du président de la République populaire de Chine, Xi Jinping, Didier Guillaume et l’ambassadeur de Chine en France, Sem Zhai Jun, ont signé à l’Élysée, le 26 mars, deux protocoles sanitaires. Le premier concerne la levée de l’embargo sur les volailles françaises au motif d’influenza aviaire, permettant la reprise des exportations vers la Chine. Le second définit les conditions sanitaires requises à l’importation de mollusques aquatiques français en Chine. Ces signatures suivent la publication antérieure, le 22 mars, de six nouveaux agréments sanitaires permettant l’exportation de viande bovine pour quatre établissements, et porcine pour deux établissements en Chine. Un programme de travail conjoint devrait également être lancé pour la mise en place du principe de zonage pour les maladies animales, et notamment la peste porcine africaine.

1 avril, 2019

Ferme France lance une consultation nationale sur le thème du « mieux manger »

En partenariat avec la plateforme de mobilisation citoyenne Make.org, l’association Ferme France lance une consultation en ligne le 26 mars, en faveur d’une meilleure alimentation. Celle-ci est ouverte à tous jusqu’au 31 mai 2019. L’objectif : construire, à partir des avis déposés, un plan d’actions au service du « mieux manger » pour le plus grand nombre. Les résultats de la consultation seront également pris en compte par Ferme France dans la construction de son référentiel d’évaluation. Le 5 février dernier, l’association avait en effet présenté son projet d’étiquette, pour évaluer, grâce à une note sur 100, la performance sociétale des produits alimentaires.

1 avril, 2019

Olmix et Agrauxine rejoignent l’Afaïa

Le conseil d’administration de l’Afaïa (1) a validé le 26 mars l’arrivée de trois nouveaux adhérents : Agrauxine, Olmix et Sylva fertilis, société dans le secteur de bois qui va développer des biochar. Le syndicat compte désormais 79 entreprises pour un chiffre d’affaires cumulé supérieur à 300 M€. Le fabriquant de biostimulants et d’engrais foliaires Olmix avait déjà un pied dans l’Afaïa puisqu’il avait acquis fin 2018 la société Agronor, déjà membre de l’Afaïa.
Le syndicat a aussi validé une adhésion croisée avec Adivet, le syndicat des producteurs de toitures végétalisées. Depuis l’an dernier, l’Afaïa n’accueille pas seulement des fabricants ou metteurs en marché, mais aussi des structures à but non lucratif, comme le pôle de compétitivité Végépolys.

(1) Syndicat professionnel des acteurs de la filière des supports de culture, paillages, amendements organiques, engrais organiques et organo-minéraux et biostimulants

1 avril, 2019

Hauts-de-France : un état des lieux de la filière méthanisation sous forme de journée d’échange

La Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (Draaf) des Hauts-de-France organisait une journée d’échange sur la plateforme d’innovation industrielle Industrilab de Méaulte (80), le 26 mars 2019. La méthanisation agricole était au cœur de l’événement. L’occasion d’un état des lieux. Les Hauts-de-France comptent à ce jour 27 unités de cogénération en fonctionnement, contre six dont le biométhane est injecté dans le réseau de gaz naturel. Les sept sites en construction montrent toutefois l’évolution de la filière : quatre unités injecteront du biométhane, contre seulement trois unités de cogénération. Plus de cent projets seraient en réflexion. Une charte régionale en faveur du dialogue autour des projets de méthanisation avait vu le jour et été signée en octobre 2018 par de nombreux acteurs régionaux.

1 avril, 2019

Les autres brèves du 2 avril 2019

Une nouvelle liste des produits de biocontrôle est parue au Bulletin officiel du 28 mars 2019.

Carrefour annonce le 25 mars, son engagement à ne plus utiliser d’œufs de poules élevées en cage dans la préparation des produits de ses marques de distributeur d’ici à 2025. Les marques Carrefour, Filière Qualité Carrefour, Reflets de France ainsi que la gamme de « produits blancs » sont concernées. Une étape de plus dans la politique du groupe, qui ne commercialisera plus d’œufs de poules élevées en cage d’ici à 2025 au sein de ses supermarchés.

L’Institut national de la recherche agronomique (Inra) et l’Académie des sciences agricoles chinoises ont signé, le 26 mars, deux accords actant la création de deux laboratoires internationaux associés (LIAs). Les travaux porteront sur le thème de la transition agroécologique.

L’Observatoire des énergies renouvelables a publié, le 21 mars, un hors-série pour décrypter les différentes offres d’électricité verte. Des fiches descriptives pour chaque fournisseur sont disponibles. Le coût du magazine est de 25 euros.

L’évaluation des risques engendrés par les mélanges de produits chimiques dans l’alimentation humaine et animale progresse. L’Efsa, l’Autorité européenne de sécurité des aliments, a mis au point un cadre méthodologique harmonisé pour ses scientifiques.

 

 

1 avril, 2019

Le site contratsolutions.fr est en ligne

Le Contrat de solutions, porté par 43 partenaires et visant la promotion de leviers permettant de réduire l’utilisation et l’impact des pesticides, dispose désormais d’un site Internet dédié. Consultable sur ordinateur, tablette et smartphone, ce site présente deux parties respectivement dédiées au grand public et aux agriculteurs. Il détaille les 57 fiches solutions existantes. Le site a vocation à s’enrichir au fil du temps.

25 mars, 2019

Biostimulants : Italpollina au G7 pour parler économie circulaire et normalisation

Engagée dans les thématiques d’économie circulaire, l’entreprise Italpollina a participé à l’atelier du G7 intitulé « Outils rendant les chaînes de valeur plus circulaires et efficientes en termes de ressources : Accords volontaires, normalisation et rapports non financiers» et qui s’est déroulé à Paris le 20 et 21 mars. Le fabricant d’engrais et de biostimulants, qui s’attache à valoriser des sous-produits animaux, était la seule entreprise du secteur agricole invitée à témoigner sur son utilisation des normes en lien avec l’économie circulaire. Benoît Planques, responsable réglementation chez Italpollina et aussi président du comité européen de normalisation sur les biostimulants (CEN/TC 455), a insisté sur la nécessité de cohérence entre les différentes normes pour la promotion de l’économie circulaire.

25 mars, 2019

Une étude allemande centrée sur les effets de l’agriculture intensive sur les papillons

Une étude allemande, publiée le 7 février par l’Université de Münich et à l’Institut d’entomologie allemand Senckenberg de Müncheberg, vise à caractériser l’impact de l’agriculture « à haute intensité » sur les populations de papillons. L’équipe de recherche a enregistré la présence d’espèces dans 21 sites de l’est de Munich. Dix-sept d’entre eux sont entourés de zones exploitées à des fins agricoles et quatre dans des réserves naturelles. « Dans les prairies entourées de zones agricoles, nous avons recensé en moyenne 2,7 espèces de papillons par visite, contre en moyenne 6,6 espèces sur les autres sites », précise le compte-rendu de l’étude. Ses auteurs estiment que des études de terrain supplémentaires pourraient aider à identifier les facteurs spécifiques responsables du dépérissement des insectes, afin de mettre en œuvre des contre-mesures appropriées.

25 mars, 2019

110 collectivités labellisées pour leur démarche « zéro pesticide »

L’Agence française pour la biodiversité et le ministère de la Transition écologique ont profité de la 14ème semaine pour les alternatives aux pesticides, du 20 au 30 mars 2019, pour récompenser 110 communes pour leur engagement dans le « zéro pesticide ». Le label « Terre Saine », créé en 2014, et remis en avant dans le plan biodiversité présenté en juillet 2018, leur a été décerné. François de Rugy a exprimé son espoir que cette distinction crée un effet d’entraînement, stimulant les collectivités à suivre les modèles mis en lumière localement.

25 mars, 2019

Les autres brèves du 26 mars 2019

La préfecture de la Drôme a annoncé le 21 mars ouvrir une enquête administrative à la suite de la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo de l’association L214 dénonçant les conditions de production d’oeufs de cailles dans un élevage du département. Agressivité, picage, dermatites et même tumeurs : la vidéo de l’association, tournée en décembre à l’établissement Drôme Cailles situé à Montoison, montre des cailles déplumées, entassées les unes sur les autres dans de petites cages aux grillages très sales.

Neuf associations environnementalistes, dont Noé, la Fondation pour la nature et l’Homme, la Ligue pour la protection des oiseaux… appellent le Gouvernement à interdire dès 2020 l’usage des pesticides sur toutes les zones non-agricoles. Selon elles, 69 herbicides et insecticides de synthèse sont encore autorisés sur environ 20 millions d’hectares :
certains lieux publics tels que les cimetières, terrains de sport, réseaux ferrés, zones industrielles… bénéficient en effet de dérogations à l’interdiction établie par la loi Labbé.

Sur les 690 communes franciliennes ayant renseigné l’indicateur « Objectif zéro pesticide », 67 % déclarent ne plus utiliser aucun pesticide dans la gestion de leurs espaces extérieurs. Elles n’étaient que 22 % dans ce cas avant le 1er janvier 2017. La région se félicite de cette avancée, qui va au-delà des obligations légales de la loi Labbé : celles-ci autorisent en effet les pesticides dans certains espaces, comme les cimetières.

L’insecticide d’origine naturelle NeemAzal-T/S d’Andermatt France, à base d’azadirachtine, a obtenu une nouvelle dérogation de 120 jours, allant jusqu’au 12 juillet 2019, sur pommier et poirier pour lutter contre les pucerons. « Une précieuse opportunité pour les arboriculteurs, que cette alternative aux néonicotinoïdes », note la firme.

25 mars, 2019

Le Parlement européen refuse de relever certaines limites maximales de résidus de pesticides

Le Parlement européen a rejeté, le 13 mars 2019, le projet de la Commission européenne qui prévoit d’augmenter les limites maximales de résidus de plusieurs substances actives dont la clothianidine et l’haloxyfop, respectivement insecticide et herbicide jugé nocif pour les abeilles et toxique pour la santé humaine. Le texte a pour objectif de permettre l’importation de pommes de terre depuis le Canada, qui contiennent des résidus dans des quantités supérieures aux normes autorisées par la réglementation européenne.

18 mars, 2019

François de Rugy reçoit les signataires du « pacte social et écologique »

Le ministre de la transition écologique et solidaire, François de Rugy, a reçu, le vendredi 15 mars, les signataires des « 66 propositions pour un pacte social et écologique ». Ce texte, cosigné par 19 organisations, est porté par l’ancien ministre en charge de l’Écologie, Nicolas Hulot, et le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger. Ce dernier faisait partie des personnalités reçues au ministère, à côté de représentants de France Nature Environnement (FNE), la Fondation Nicolas Hulot, l’association Humanité et Biodiversité, le Mouvement associatif, le Réseau Action Climat (RAC), le Secours Catholique et l’Union nationale des syndicats autonomes (UNSA).

18 mars, 2019

R&D : Appel à propositions pour la constitution d’UMT en agriculture

Le ministère de l’Agriculture lance, le 12 mars 2019, un appel à propositions pour la constitution d’unités mixtes technologiques (UMT) structurées entre les acteurs de la recherche et du développement. Ils seront agréés pour cinq ans. L’appel à candidatures est ouvert en priorité aux équipes nouvelles. Les projets sont à adresser sous forme électronique avant le 28 mai 2019 au plus tard à l’adresse suivante : pascal.sartre@agriculture.gouv.fr

18 mars, 2019

La Bretagne franchit la barre des 3000 fermes bio

Engagée dans un développement soutenu de l’agriculture biologique depuis deux ans, la région bretonne a annoncé, dans un communiqué daté du 15 mars, avoir franchi la barre des 3000 fermes bio. Le déploiement du bio, en Bretagne, s’appuie tout particulièrement sur l’installation en maraîchage et la conversion en bovins lait. Si la région est sixième au niveau national en nombre de fermes bio, elle domine le secteur de la production de légumes et d’œufs bio, et se trouve sur la deuxième marche du podium pour la production de lait bio. L’année 2018 a été celle de tous les records avec 446 nouvelles fermes bio en Bretagne, mais aussi un nombre de conversion inédit au niveau national.

18 mars, 2019