Brèves

Derniers articles

Les autres brèves du 14 juin 2016

 

Stéphane Le Foll a participé à la réunion des ministres de l’Agriculture du G20, le 3 juin en Chine. Il a appelé ses collègues à mobiliser toutes les innovations, techniques, agronomiques, scientifiques et sociales en faveur d’une agriculture plus respectueuse de l’environnement et de la santé humaine.

La Commission européenne a annoncé que les États membres auront plus de trois mois supplémentaires pour déclarer le paiement des aides directes de la Politique agricole commune (PAC). Une mesure qui devrait soulager les pays qui, comme la France, ont pris du retard.

Bernard Vaissière, chercheur à l’Institut national de la recherche agronomique (Inra), estime que la valeur de l’activité des insectes pollinisateurs est aujourd’hui estimée à 178 milliards d’euros dans le monde, contre 153 milliards en 2005.

Via son programme « Orange territoires connectés », l’opérateur compte améliorer les débits internet fixe pour 1 million de foyers d’ici à un an et couvrir 5 millions d’habitants supplémentaires d’ici à un an en 4G, le tout dans les zones rurales.

Le 9 juin, le ministère de l’Intérieur a dressé, via l’arrêté du 8 juin, la liste des 782 communes, de 17 départements, classées en catastrophe naturelle, suite aux intempéries et inondations de ces dernières semaines.

 

À compter du 1er janvier 2017, la participation financière de l’État, pour la réalisation des tests de dépistage des bovins abattus d’urgence ou présentant des anomalies lors de l’examen ante-mortem baisse à 70 euros par test, contre 8 euros par test.

Le Conseil d’État a étudié le 9 juin le recours de neuf associations demandant le classement des plantes obtenues par mutagénèse en OGM. Plusieurs experts ont été convoqués. La prochaine audience devrait être fixée en septembre, avec la plaidoirie des avocats. Parmi les ONG : la Confédération paysanne, le Réseau semences paysannes, les Amis de la terre, Nature et progrès.

CIWF a publié le 9 juin une vidéo d’enquête sur les conditions d’élevage des cailles en Europe. L’association rappelle qu’en Europe, 90 % des cailles élevées pour leurs œufs sont en cages, et qu’aucune législation spécifique n’existe pour cette espèce. Elle appelle la Commission européenne à légiférer sur le bien-être des cailles et à interdire leur élevage en cage.

 

13 juin, 2016

Bayer poursuit ses investissements dans le digital

Bayer et la société de technologie aérospatiale Planetary Resources, basée à Redmond aux Etats-Unis, ont signé le 31 mai un accord pour développer des applications agricoles à partir d’images satellite. Bayer, qui renforce ses activités et investissements sur le marché de l’agriculture numérique, a l’intention d’acheter des données de Planetary Resources. Avec son réseau de satellites Ceres, Planetary Resources dispose d’images de toute la planète.

7 juin, 2016

Les données de biovigilance intégrées au dispositif Resytal de la DGAL

Resytal est un système d’information de l’alimentation lancé par la direction générale de l’alimentation (DGAL) du ministère de l’Agriculture. Une « brique » biovigilance sur les effets non intentionnels (ENI) des pratiques agricoles a été intégrée au dispositif au 31 mai. Il s’adresse aux observateurs du réseau ENI. La saisie pour les quatre protocoles d’observation (vers de terre, flore, oiseaux et coléoptères), remplace ainsi les saisies effectuées depuis 2013 dans les fichiers excel.

La DGAL met à disposition le vade-mecum de l’observateur en biovigilance ainsi qu’un environnement d’auto-formation.

7 juin, 2016

Compo Expert obtient l’AMM de son premier biostimulant

Compo Expert a obtenu sa première autorisation de mise sur le marché (AMM) pour l’inoculum E4 CDX2 à base de Bacillus amyloliquefaciens, en tant qu’additif agronomique pour matières fertilisantes .

Ces micro-organismes stimulent l’enracinement des cultures. Ils seront incorporés aux engrais dits « retard » de l’entreprise, qui libèrent progressivement l’azote, mais peuvent être associés à tous les engrais ou amendements conformes au règlement européen 2003/2003 (Engrais CE) ou aux normes françaises NFU.

7 juin, 2016

La destruction des loups en consultation publique

Un projet d’arrêté fixant le nombre maximum de spécimens de loups (Canis lupus) dont la destruction pourra être autorisée pour la période 2016-2017 est en consultation publique depuis le 31 mai jusqu’au 22 juin. Il propose donc de maintenir le seuil de prélèvement et prévoit la possibilité de modifier le plafond en fonction des résultats relatifs à l’état de la population à l’issue de la période hivernale 2015-2016. Il est également prévu que, dès que le plafond de 23 loups détruits avant le 30 septembre 2016 ou de 32 loups détruits avant le 30 juin 2017 est atteint, seuls les tirs de défense pourront être autorisés.

7 juin, 2016

Les autres brèves du 7 juin 2016

La Commission européenne a approuvé le 31 mai l’acquisition d’Evertree par le groupe Avril, le fonds d’investissement Bpifrance et la start up israélienne Biopolymer Technologies. Evertree se spécialise dans la recherche, le développement, la fabrication et la commercialisation de produits et solutions dérivés de protéines végétales pour des applications diverses.

 

La plateforme écophytopic dispose désormais d’un compte twitter et facebook

 

Un arrêté, publié au JO du 24 mai, relatif à l’utilisation d’eaux issues du traitement d’épuration des eaux résiduaires urbaines, pour l’irrigation de cultures ou d’espaces verts repousse la mise en conformité des installations existantes prévue pour 2016 à la fin 2019.
Le 27 mai 2016, l’OIE a rendu public un foyer d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) de sous-type H5N1 à Yaoundé au Cameroun. Le dernier foyer d’IAHP au Cameroun avait été déclaré dans le Nord du pays le 12 mars 2006 et était aussi de sous-type H5N1.

 

Entre 1996 et 2013, la modification génétique du maïs serait à l’origine d’une augmentation de 11,7 % de sa production mondiale. Sont également concernés le coton génétiquement modifié (17%) et le soja GM (10 %). Les chiffres publiés le 31 mai, proviennent d’une étude de PG economics, un cabinet d’expertise anglais.

 

L’Inra lance un nouveau site sur les pucerons. Il est créé par l’équipe Ecologie et génétique des insectes du centre de Rennes.

 

La préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes l’a annoncé le 31 mai : 600 000 euros vont être alloués par l’État à la lutte contre le rat taupier. La recherche explore plusieurs pistes pour limiter les dommages causés par le rongeur dans les prairies du Massif central.

 

Stéphane Le Foll a souligné l’ambition du programme 4/1000 des sols pour la sécurité alimentaire et le climat, lors de la réunion des ministres de l’agriculture du G20, le 3 juin à Xi’an. Dans le prolongement de la COP 21 et de l’accord de Paris de décembre 2015, le ministre le ministre a également appelé ses collègues à se mobiliser dans « une approche volontariste pour atténuer le changement climatique et pas uniquement s’y adapter. »

 

Un troisième contrôle inopiné a été réalisé le 6 juin dans le cadre de la Commission d’enquête sur les conditions d’abattage. Le communiqué de l’Assemblée nationale du même jour indique qu’un projet d’investissement existe dans l’abattoir de volailles visité, situé à Ancenis (44). Il conduira à la construction d’une zone d’étourdissement au gaz, « méthode beaucoup plus efficace » que le système actuel, jugé « peu satisfaisant », « source de stress pour les animaux » et entrainant des « conditions de travail particulièrement pénibles ». La zone de réception, « point noir de l’abattoir », sera également revue.

7 juin, 2016

Le ministère de l’Agriculture débloque 95 M€ pour les légumineuses fourragères

Les agriculteurs ont jusqu’au 15 juin pour demander l’aide à la production des légumineuses fourragères, a indiqué le ministère de l’Agriculture le 30 mai. L’enveloppe de 95 M€ dédiée permet d’attribuer jusqu’à 200 euros par hectare. En 2015, à peine un peu plus de 150 000 hectares ont fait l’objet d’une demande, soit nettement moins que les surfaces initialement envisagées. En 2016, l’enveloppe est maintenue au niveau de 2015 et les critères d’accès restent inchangés.
Cette aide est attribuée aux parcelles implantées en légumineuses fourragères (luzerne, trèfle, pois, lupin, féverole…), pures ou en mélange à condition que les légumineuses soient majoritaires au semis. La seule autre condition est de détenir au moins cinq UGB herbivores ou monogastriques, afin de cibler la production des légumineuses destinées à l’alimentation animale.

31 mai, 2016

Perturbateurs endocriniens : examen des critères de définition prévu le 15 juin

 

Vytenis Andriukaitis, commissaire européen en charge de la santé et de la sécurité alimentaire, a annoncé, le 25 mai au Parlement européen, que la proposition des critères de définition des perturbateurs endocriniens serait à l’ordre du jour de la réunion du Collège des Commissaires européens du 15 juin 2016. Une fois adoptés par le Collège, ces critères seront publiés. Le commissaire s’était engagé à ce qu’ils soient officialisés avant l’été 2016.

31 mai, 2016

Grippe aviaire : la zone de restriction ne sera pas levée avant la fin août

La levée de la zone de restriction (ZR) dans le cadre de la lutte contre l’influenza aviaire en France pourra être effective à l’issue du plan de surveillance, soit au plus tôt à la fin du mois d’août 2016, indique une note du ministère de l’Agriculture du 20 mai. Ce plan s’articule en plusieurs parties, une par espèce et stade de production: les gallinacés, les palmipèdes mis en place en unité d’élevage et de prégavage, les palmipèdes en unités de gavage et les gibiers à plumes.

31 mai, 2016

Les autres brèves du 31 mai 2016

Marie-France Cazalère est nommée conseillère agriculture, développement rural et pêche à la présidence de la République à compter du 30 mai 2016.

Suite à la grêle qui s’est abattue dans de nombreuses régions, la FNSEA demande au Gouvernement que tout soit fait afin que les processus d’accompagnement puissent être enclenchés, notamment pour les zones viticoles du Chablis, Cognac et Beaujolais.

Les ministres européens de l’Agriculture se réunissent le 31 mai pour une réunion informelle sur l’avenir de la Politique agricole commune, et plus particulièrement l’après-2020, avec pour thème « La nourriture de l’avenir – l’avenir de la nourriture ».

Le Laboratoire de santé animale de Maisons-Alfort fête cette année ses 115 ans. Le laboratoire s’engage à faire évoluer les méthodes de dépistage, de diagnostic et de contrôle en intégrant les nouvelles technologies. Les maladies exotiques à fort impact économique en Europe, dont l’émergence est liée au réchauffement climatique et à la mondialisation, mobilisent les équipes autant que les pathologies « anciennes ».

A l’occasion du salon Terres en fête les 3, 4 et 5 juin 2016, Sencrop (((http://sencrop.com/?lang=fr))), une startup créée en 2016, dévoile une application agro-météorologique. Connectée à des capteurs nomades et géolocalisés, l’application propose un outil d’aide à la décision à destination des agriculteurs connectés.

Le réseau Bienvenue à la ferme, L’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UIMH) et la Fédération nationale des gîtes de France se réunissent à l’occasion du salon des maires et des collectivités locales du 31 mai au 2 juin. Les trois acteurs du développement des territoires ruraux y auront un stand commun : Pavillon 2.1 Stand G 37, Porte de Versailles à Paris.

Un projet d’arrêté, daté du 27 avril, précise que les nitrites et les orthophosphates (phosphore et phosphates) doivent être ajoutés à la liste minimale des polluants pour lesquels les Etats membres doivent envisager des valeurs-seuils dans le cadre de la protection des eaux souterraines.

Un arrêté daté du 26 avril modifie l’arrêté du 2 août 2010 relatif à l’utilisation d’eaux, issues du traitement d’épuration des eaux résiduaires urbaines, pour l’irrigation de cultures ou d’espaces verts en repoussant la mise en conformité des installations existantes prévue pour 2016 à fin 2019.

31 mai, 2016

Chimie verte : ARD et Fermentalg se lancent dans la production d’huiles enrichies en oméga 3

Le centre de recherche Agro-industrie recherches et développements (ARD), dont Vivescia Industries est le principal actionnaire, a signé le 12 mai un accord avec la société Fermentalg. Cet engagement concerne la production à grande échelle de DHA, un acide gras essentiel de la famille des oméga 3.

Fermentalg est une entreprise spécialisée dans la production d’huiles et de protéines issues des microalgues. Elle compte investir 2 M€ sur le site d’ARD à Pomacle, dans la Marne (51). Les deux partenaires prévoient de produire quelques dizaines de tonnes sur la fin de l’année 2016, et jusqu’à plusieurs centaines de tonnes par an les années suivantes. Les huiles enrichies avec le DHA Fermentalg seront distribuées par Oleon, filiale du groupe Avril.

24 mai, 2016

Discussion au Parlement autour de la réglementation des matières fertilisantes

L’intergroupe « Changement climatique, développement durable et biodiversité » du Parlement européen se penchera le 26 mai sur le récent projet de réglementation de la Commission concernant les matières fertilisantes. Cette rencontre rassemblera les Etats membres, des représentants de la Commission européenne ainsi que des acteurs de la société civile. Les discussions s’articuleront autour des innovations, comme les biostimulants, qui bénéficieront d’un accès au marché unique prévu dans le projet de réglementation.

24 mai, 2016

Grippe aviaire : les canards et les oies font leur retour dans les exploitations

Les canards et les oies font leur retour dans certaines exploitations du sud-ouest depuis le 16 mai. Les premiers canetons âgés d’un jour repeuplent progressivement les élevages des 18 départements touchés par la grippe aviaire. Il faudra compter encore deux mois à deux mois et demis pour approvisionner toutes les structures. Le vide sanitaire de quatre mois avait conduit au nettoyage complet et à la désinfection des bâtiments.

24 mai, 2016

Les autres brèves du 24 mai 2016

L’Italie a confirmé le 16 mai 2016 un deuxième foyer d’influenza aviaire hautement pathogène de sous-type H7 qui aurait débuté le 13 mai dans une exploitation de dindes. L’élevage de 49 472 animaux a été dépeuplé, et comptait 2 170 animaux malades dont 170 animaux morts. Ce deuxième foyer se situe dans la zone de protection de 3 km établie autour du foyer primaire d’H7N7 déclaré le 2 mai 2016 dans la région de Ferrare en Emilie-Romagne.

Une centaine de paysans de la Confédération paysanne et Faucheurs volontaires ont occupé les locaux de Vilmorin Jardin à Portes-les-Valences (Drôme), le 20 mai. Ils manifestent contre les nouvelles techniques de sélection végétale dites NBT (New Breeding Techniques).

L’abattoir de Mauléon-Licharre dans les Pyrénées-Atlantiques va pouvoir rouvrir ses portes après la levée, le 20 mai, de la suspension d’agrément sanitaire qui avait été prise le 29 mars, a annoncé la préfecture du département.

Après Toulouse et Dijon, le troisième magasin Frais d’Ici ouvrira ses portes à Auch, le 25 mai, juste à côté du Gamm vert de la cité gersoise. L’enseigne trace un nouveau sillon dans l’univers de la distribution alimentaire gasconne.

Plutôt qu’une aide à l’hectare, les syndicats bio français (Fnab) et allemand (Bioland) vont proposer que la Pac paye les producteurs pour les services sociaux et environnementaux rendus par l’agriculture bio.

Les éleveurs touchés par la grippe aviaire devraient toucher les premières avances d’indemnisation en mai et juin, à hauteur de 50 % de l’estimation des pertes : Stéphane Le Foll l’a confirmé le 13 mai, lors d’un déplacement dans le Gers.

L’Union nationale de l’apiculture française vient de créer le label Apicité pour valoriser et encourager les initiatives des communes en faveur des abeilles domestiques, des pollinisateurs sauvages et plus largement de la biodiversité en milieu urbain.

La quatrième mobilisation mondiale « marche contre Monsanto » a eu lieu samedi 21 mai. Elle a réuni plusieurs milliers de personnes dans différentes villes françaises.

Une consultation en ligne sur la charte de la participation du public aux projets ayant un impact sur l’environnement et le cadre de vie a été lancée le 23 mai par Ségolène Royal. Porteurs de projets, citoyens, associations, consultants… sont invités du 23 mai au 26 juin à participer. La charte sera publiée en juillet 2016.

Dans le cadre de la loi de transition énergétique, l’Union nationale de l’apiculture française (Unaf) a signé avec le ministère de l’Environnement, le 19 mai, une convention pour développer le programme « Abeille, sentinelle de l’environnement » dans les territoires à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV). Lancé en décembre 2005 par l’Unaf, ce programme national à but non lucratif a pour objectif d’informer le grand public et plus particulièrement les jeunes, sur la disparition des abeilles sur notre territoire.

24 mai, 2016

Filière bois : annonce d’un plan recherche et innovation 2025

Treize projets de recherche, développement et innovation sont proposés, articulés autour de trois axes : accroître les performances du secteur par des approches systèmes, développer les usages du bois et les nouveaux usages du bois dans une perspective bioéconomique, et adapter la forêt et préparer les ressources forestières du futur. Autre grande orientation suggérée : la programmation d’une analyse des dispositifs et instruments de financement du secteur, à baser sur une cartographie de l’existant et une caractérisation des modalités innovantes de financement.

Ce plan recherche et innovation 2025 pour la filière forêt-bois devrait intégrer le déploiement de la nouvelle programmation des investissements d’avenir. Il doit faire l’objet d’une restitution au Conseil stratégique de la filière bois , qui assurera son suivi.

17 mai, 2016

Des députés font une visite surprise dans un abattoir

Membres de la commission d’enquête parlementaire sur les abattoirs, ils assurent que dans l’établissement, les règles en matière de bien être animal sont respectées. La commission indique que d’autres visites de même nature sont prévues dans d’autres structures.

17 mai, 2016