Brèves

Derniers articles

Biostimulants : Italpollina au G7 pour parler économie circulaire et normalisation

Engagée dans les thématiques d’économie circulaire, l’entreprise Italpollina a participé à l’atelier du G7 intitulé « Outils rendant les chaînes de valeur plus circulaires et efficientes en termes de ressources : Accords volontaires, normalisation et rapports non financiers» et qui s’est déroulé à Paris le 20 et 21 mars. Le fabricant d’engrais et de biostimulants, qui s’attache à valoriser des sous-produits animaux, était la seule entreprise du secteur agricole invitée à témoigner sur son utilisation des normes en lien avec l’économie circulaire. Benoît Planques, responsable réglementation chez Italpollina et aussi président du comité européen de normalisation sur les biostimulants (CEN/TC 455), a insisté sur la nécessité de cohérence entre les différentes normes pour la promotion de l’économie circulaire.

25 mars, 2019

Une étude allemande centrée sur les effets de l’agriculture intensive sur les papillons

Une étude allemande, publiée le 7 février par l’Université de Münich et à l’Institut d’entomologie allemand Senckenberg de Müncheberg, vise à caractériser l’impact de l’agriculture « à haute intensité » sur les populations de papillons. L’équipe de recherche a enregistré la présence d’espèces dans 21 sites de l’est de Munich. Dix-sept d’entre eux sont entourés de zones exploitées à des fins agricoles et quatre dans des réserves naturelles. « Dans les prairies entourées de zones agricoles, nous avons recensé en moyenne 2,7 espèces de papillons par visite, contre en moyenne 6,6 espèces sur les autres sites », précise le compte-rendu de l’étude. Ses auteurs estiment que des études de terrain supplémentaires pourraient aider à identifier les facteurs spécifiques responsables du dépérissement des insectes, afin de mettre en œuvre des contre-mesures appropriées.

25 mars, 2019

110 collectivités labellisées pour leur démarche « zéro pesticide »

L’Agence française pour la biodiversité et le ministère de la Transition écologique ont profité de la 14ème semaine pour les alternatives aux pesticides, du 20 au 30 mars 2019, pour récompenser 110 communes pour leur engagement dans le « zéro pesticide ». Le label « Terre Saine », créé en 2014, et remis en avant dans le plan biodiversité présenté en juillet 2018, leur a été décerné. François de Rugy a exprimé son espoir que cette distinction crée un effet d’entraînement, stimulant les collectivités à suivre les modèles mis en lumière localement.

25 mars, 2019

Les autres brèves du 26 mars 2019

La préfecture de la Drôme a annoncé le 21 mars ouvrir une enquête administrative à la suite de la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo de l’association L214 dénonçant les conditions de production d’oeufs de cailles dans un élevage du département. Agressivité, picage, dermatites et même tumeurs : la vidéo de l’association, tournée en décembre à l’établissement Drôme Cailles situé à Montoison, montre des cailles déplumées, entassées les unes sur les autres dans de petites cages aux grillages très sales.

Neuf associations environnementalistes, dont Noé, la Fondation pour la nature et l’Homme, la Ligue pour la protection des oiseaux… appellent le Gouvernement à interdire dès 2020 l’usage des pesticides sur toutes les zones non-agricoles. Selon elles, 69 herbicides et insecticides de synthèse sont encore autorisés sur environ 20 millions d’hectares :
certains lieux publics tels que les cimetières, terrains de sport, réseaux ferrés, zones industrielles… bénéficient en effet de dérogations à l’interdiction établie par la loi Labbé.

Sur les 690 communes franciliennes ayant renseigné l’indicateur « Objectif zéro pesticide », 67 % déclarent ne plus utiliser aucun pesticide dans la gestion de leurs espaces extérieurs. Elles n’étaient que 22 % dans ce cas avant le 1er janvier 2017. La région se félicite de cette avancée, qui va au-delà des obligations légales de la loi Labbé : celles-ci autorisent en effet les pesticides dans certains espaces, comme les cimetières.

L’insecticide d’origine naturelle NeemAzal-T/S d’Andermatt France, à base d’azadirachtine, a obtenu une nouvelle dérogation de 120 jours, allant jusqu’au 12 juillet 2019, sur pommier et poirier pour lutter contre les pucerons. « Une précieuse opportunité pour les arboriculteurs, que cette alternative aux néonicotinoïdes », note la firme.

25 mars, 2019

Le Parlement européen refuse de relever certaines limites maximales de résidus de pesticides

Le Parlement européen a rejeté, le 13 mars 2019, le projet de la Commission européenne qui prévoit d’augmenter les limites maximales de résidus de plusieurs substances actives dont la clothianidine et l’haloxyfop, respectivement insecticide et herbicide jugé nocif pour les abeilles et toxique pour la santé humaine. Le texte a pour objectif de permettre l’importation de pommes de terre depuis le Canada, qui contiennent des résidus dans des quantités supérieures aux normes autorisées par la réglementation européenne.

18 mars, 2019

François de Rugy reçoit les signataires du « pacte social et écologique »

Le ministre de la transition écologique et solidaire, François de Rugy, a reçu, le vendredi 15 mars, les signataires des « 66 propositions pour un pacte social et écologique ». Ce texte, cosigné par 19 organisations, est porté par l’ancien ministre en charge de l’Écologie, Nicolas Hulot, et le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger. Ce dernier faisait partie des personnalités reçues au ministère, à côté de représentants de France Nature Environnement (FNE), la Fondation Nicolas Hulot, l’association Humanité et Biodiversité, le Mouvement associatif, le Réseau Action Climat (RAC), le Secours Catholique et l’Union nationale des syndicats autonomes (UNSA).

18 mars, 2019

R&D : Appel à propositions pour la constitution d’UMT en agriculture

Le ministère de l’Agriculture lance, le 12 mars 2019, un appel à propositions pour la constitution d’unités mixtes technologiques (UMT) structurées entre les acteurs de la recherche et du développement. Ils seront agréés pour cinq ans. L’appel à candidatures est ouvert en priorité aux équipes nouvelles. Les projets sont à adresser sous forme électronique avant le 28 mai 2019 au plus tard à l’adresse suivante : pascal.sartre@agriculture.gouv.fr

18 mars, 2019

La Bretagne franchit la barre des 3000 fermes bio

Engagée dans un développement soutenu de l’agriculture biologique depuis deux ans, la région bretonne a annoncé, dans un communiqué daté du 15 mars, avoir franchi la barre des 3000 fermes bio. Le déploiement du bio, en Bretagne, s’appuie tout particulièrement sur l’installation en maraîchage et la conversion en bovins lait. Si la région est sixième au niveau national en nombre de fermes bio, elle domine le secteur de la production de légumes et d’œufs bio, et se trouve sur la deuxième marche du podium pour la production de lait bio. L’année 2018 a été celle de tous les records avec 446 nouvelles fermes bio en Bretagne, mais aussi un nombre de conversion inédit au niveau national.

18 mars, 2019

Les autres brèves du 19 mars 2019

Roger Genet, directeur général de l’Anses, et David Alis, président de l’Université de Rennes 1, ont signé le 18 mars, une convention-cadre scientifique visant à renforcer leur collaboration en matière de santé environnementale, notamment autour du concept « One Health » : une seule santé des humains, des animaux et des végétaux, au bénéfice de tous.

Les retards de paiement des aides aux agriculteurs bio sont une nouvelle fois dans le viseur d’un syndicat agricole. Le 14 mars, c’est la Coordination rurale qui pointe du doigt l’administration et sa gestion de ce dossier, « responsable de désastres humains ». Et d’ironiser sur l’écart entre cette réalité et les intentions revendiquées par le gouvernement, notamment celle de passer de 6,5 % à 15 % de surfaces agricoles converties d’ici à 2022.

Le premier directeur général de l’agence de l’eau Loire-Bretagne, Bernard Bonneviot, est décédé le 5 mars. Il avait été nommé en 1966 et établit les premières redevances pollution et prélèvement. Les 300 collaborateurs de la structure lui ont rendu hommage dans un communiqué daté du 12 mars.

Le 15 mars, le directeur de l’abattoir porcin de Houdan (78), un agent des services vétérinaires et trois ex-salariés ont été condamnés à des amendes, allant de 600 à 4000 euros, notamment pour installations non conformes, personnel non qualifié, pratiques insalubres et mauvais traitements. Cela fait suite à une plainte déposée en 2017 par l’association L214 pour maltraitance animale.

18 mars, 2019

Des températures supérieures à la moyenne en février, selon Copernicus climate change service

Copernicus climate change service – C3S, programme mis en œuvre par le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT), fournit des rapports mensuels sur les changements observés au niveau de différentes variables climatiques. Le 5 mars, C3S revient sur les températures à la surface de la terre en février, près de 0,5 °C plus élevées que la moyenne de février de 1981 à 2010, au niveau mondial. « Dans la plus grande partie de l’Europe, les températures ont été nettement plus élevées que la moyenne des autres mois de février », avec « quelques jours de températures record », selon C3S.

11 mars, 2019

Les modalités pour lutter contre la peste porcine dans les exploitations sont publiées

Une instruction est parue le 7 mars au Bulletin officiel sur les mesures appliquées en cas de confirmation d’un foyer de peste porcine (peste porcine africaine ou peste porcine classique) dans une exploitation de porcs ou de sangliers d’élevage, ainsi que les mesures appliquées en zones de protection et de surveillance.

11 mars, 2019

Bien-être animal : les éleveurs volontaires listent leurs pratiques sur internet

L’éleveur de vaches laitières Étienne Fourmont, connu sous le nom de @agrikol ou Etienne Youtoubeurre sur les réseaux sociaux, pour ses vidéos où il explique son métier, a lancé à l’occasion du Salon international de l’Agriculture le 28 février le site www.bienetre-elevage.fr. Cette plateforme vise à recenser les démarches des agriculteurs en matière de bien-être animal. Sur la base du volontariat, un éleveur peut se géolocaliser sur une carte, renseigner son type d’élevage et les mesures qu’il met en place : logette, accès à l’herbe, brosse en libre accès, ventilateur, etc. Pour l’instant, le site compte une trentaine d’exploitations, essentiellement en élevage bovin lait et viande, mais aussi en caprin et volaille.

11 mars, 2019

Une appli pour faciliter les dons de produits agricoles

Le don de denrées agricoles, via l’association dédiée Solaal, a permis de collecter plus de 14 000 tonnes de produits depuis 2013 – l’équivalent de 28 millions de repas ! Et pour aller plus loin, Solaal annonce, le 28 février lors du Salon de l’agriculture, le lancement d’une appli spécifique. Utilisable via le lien https://dons.solaal.org, la démarche se veut plus fluide et plus claire : le donateur se voit notamment donner une équivalence de son don en repas. L’appli est ouverte également aux coopératives, grossistes, magasin de producteurs… Celle-ci permet aussi de faciliter le recensement des dons, pour Solaal, qui doit organiser l’aspect logistique du don (collecte, stockage, distribution…).

11 mars, 2019

Les autres brèves du 12 mars 2019

L’arrêté du 6 mars 2019, publié au BO du 7 mars, modifie plusieurs actions standardisées d’économie de produits phytopharmaceutiques donnant droit à des certificats : il ajoute et/ou modifie de nombreuses références commerciales à 10 actions de 2017 et à 4 actions de 2018.

11 mars, 2019

Prairies et pâturage à l’honneur des pratiques agroécologiques distinguées au Concours général agricole

Créé en 2010, le Concours des Pratiques Agro-écologiques Prairies et Parcours a intégré le Concours général agricole en 2014. Il récompense l’équilibre agroécologique obtenu par les éleveurs sur leurs prairies. Les lauréats de l’année 2018 ont été dévoilés, en présence du ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, le 1er mars au Salon de l’Agriculture. Le Trophée Abeille d’Or, valorisant la valeur mellifère des prairies a également été remis. Sept lauréats ont été récompensés sur 54 candidatures. « Ce concours est un hymne à l’élevage, aux éleveurs, aux bonnes pratiques. Et c’est pourquoi je souhaitais être là pour féliciter les éleveurs, lauréats ou non », a assuré le ministre. Retrouvez le palmarès sur le site du Concours général agricole.

4 mars, 2019

SIA2019. L’Inra et le réseau Civam renouvellent leur partenariat

L’Institut national de la recherche agronomique (Inra) et le réseau des Centres d’initiatives pour valoriser l’agriculture et le milieu rural (Civam) ont renouvelé leur partenariat le 27 février 2019, lors du Salon de l’agriculture. Il s’articule autour de deux thèmes majeurs : le déploiement de systèmes agricoles et alimentaires agroécologiques, et l’amélioration du partage et de l’hybridation des savoirs paysans et scientifiques.

4 mars, 2019