Contrat de solutions : entre diffusion et valorisation, l’absence de l’État fait réagir

Le 5 septembre, les partenaires du contrat de solutions pour réduire l'usage des pesticides ont officiellement lancé la phase de diffusion des 36 première solutions auprès des agriculteurs. Alors qu'un nouveau chantier se prépare, celui de la valorisation économique de ces pratiques vertueuses, le refus de l'État à signer son engagement irrite.

Contrat de solutions : entre diffusion et valorisation, l’absence de l’État fait réagir

Éric Thirouin, président du comité de pilotage du contrat de solutions et secrétaire général adjoint de la FNSEA.

10-09-2018
Thomas TURINI

Vous devez vous identifier afin de visualiser ce contenu dans son intégralité.

Se connecterS'abonner