Dephy, privilégier la dynamique de groupe et mieux gérer les risques

Pour les conseillers des réseaux Dephy Ferme et Dephy Expé, le partage entre pairs est essentiel pour que les pratiques permettant de réduire les utilisations de produits phytosanitaires se diffusent. Dans cette phase de transition, construire une autre façon de cultiver doit aussi dépasser les limites de la ferme, avec la garantie de débouchés rémunérateurs. Le point lors du colloque organisé par le réseau, les 13 et 14 novembre à Paris.

Dephy, privilégier la dynamique de groupe et mieux gérer les risques

De gauche à droite : Laurie Castel et David lafond, chefs de projet Dephy Expé, Lucille Bertillot, ingénieur régional Dephy, Véronique Laudinot, ingénieur technique Dephy et Mélissa Dumas du réseau Civam.

26-11-2018
Anne Delettre

Vous devez vous identifier afin de visualiser ce contenu dans son intégralité.

Se connecterS'abonner