États généraux de l’alimentation : Macron souhaite une évolution profonde de l’agriculture française

Emmanuel Macron dressera un premier bilan des travaux à Rungis le 11 octobre des États généraux de l'alimentation. Pour résoudre la difficile équation entre la rémunération des acteurs de la filière et le prix juste pour le consommateur, le Président de la République devrait rappeler la nécessité d'une transformation en profondeur de l'agriculture française, ont indiqué les équipes du gouvernement à l'occasion d'un point presse le 10 octobre. La séparation de la vente et du conseil des produits phytosanitaires pourrait aussi être évoquée.

10-10-2017
Julia Landrieu

Vous devez vous identifier afin de visualiser ce contenu dans son intégralité.

Se connecterS'abonner