IPBES, donner le cadre international pour enrayer la perte de biodiversité

Susciter le grand élan international d’ici à la COP 15 qui se tiendra en 2020 en Chine, telle est la mission de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) qui se réunit à Paris au sein de l’Unesco, du 29 avril au 4 mai. À l’issue des travaux, les représentants politiques présents devront s’accorder sur un résumé destiné aux décideurs.

IPBES, donner le cadre international pour enrayer la perte de biodiversité

Robert Watson, président de l’IPBES a rappelé en ouverture des travaux le 29 avril à l’Unesco, l’urgence à agir pour la biodiversité en changeant les modes de vie.

29-04-2019
Anne Delettre

Vous devez vous identifier afin de visualiser ce contenu dans son intégralité.

Se connecterS'abonner