La luzerne, outil contre l’érosion de la biodiversité à soutenir

À l'occasion de la septième session de l'IPBES, la filière luzerne déshydratée rappelle le rôle de la plante dans la protection de la biodiversité. Pour pérenniser cette culture et ses bénéfices, ses acteurs se prononcent pour un PSE à hauteur de 200 euros par hectare.

06-05-2019
Laure HANGGI

Vous devez vous identifier afin de visualiser ce contenu dans son intégralité.

Se connecterS'abonner