Biodiversité, la recherche se penche sur les effets non intentionnels des pratiques agricoles

Si la nécessité de mettre en place des pratiques agricoles vertueuses fait son chemin, le défi de la mobilisation de l'ensemble des agriculteurs reste encore à relever. Cet enjeu était au cœur d'une table ronde, organisée par l’Institut national de la recherche agronomique, Inra, dans le cadre des Carrefours de l'innovation agronomique, le 11 avril. Parmi les pistes : sensibiliser les exploitants sur les effets non intentionnels des pratiques.

Biodiversité, la recherche se penche sur les effets non intentionnels des pratiques agricoles

Une table ronde, organisée lors des Carrefours de l’innovation agronomique (Ciag) par l’Inra, a fait le point sur les opportunités et contraintes à la mobilisation de l’ensemble des agriculteurs en faveur de la biodiversité. De gauche à droite : Philippe Dupont, directeur adjoint de l’Agence française pour la biodiversité (AFB), Pierre Dupraz (Inra) et Guillaume Fried (Anses).

15-04-2019
Laure HANGGI

Vous devez vous identifier afin de visualiser ce contenu dans son intégralité.

Se connecterS'abonner