L’agriculture au cœur du rapport sur la biodiversité de l’IPBES

Au terme de trois années de travail, les experts de l'IPBES ont dévoilé, le 6 mai, leur rapport sur l'état de la biodiversité. Si celui-ci alerte, sans ambiguïté, sur une érosion dramatique, les auteurs indiquent néanmoins qu'il est encore temps d'agir. L'agriculture est au cœur du document, à la fois victime, responsable et porteuse de solutions pour préserver la biodiversité.

L’agriculture au cœur du rapport sur la biodiversité de l’IPBES

Anne Larigauderie, secrétaire exécutive de l’IPBES, Robert Watson, président de l’IPBES, Audrey Azoulay, directrice générale de l’Unesco, les trois rapporteurs du rapport, Sandra Diaz, Josef Settele et Eduardo S. Brondizio.

06-05-2019
Laure HANGGI

Vous devez vous identifier afin de visualiser ce contenu dans son intégralité.

Se connecterS'abonner