Lancement du projet Quanticontrol pour mieux évaluer les processus de contrôle biologique

Mieux comprendre les mécanismes du contrôle biologique, c'est à dire la régulation des ravageurs par les auxiliaires de cultures. C'est l'objet du projet Quanticontrol, lancé le 1er mars et co-financé par l'Université Bretagne Loire et la Chaire Agriculture écologiquement intensive (AEI).

11-03-2019
Stéphanie Ayrault

Vous devez vous identifier afin de visualiser ce contenu dans son intégralité.

Se connecterS'abonner