Rapport 2018 de l’Agence française de la biodiversité : les pratiques agricoles intensives mises une nouvelle fois en cause

Le 10 janvier, le Service de la donnée et des études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique et solidaire, et l'Agence française pour la biodiversité (AFB) ont dévoilé les chiffres clés de la biodiversité pour 2018. L'artificialisation des sols et l'intensification des pratiques agricoles font partie des causes principales de la dégradation de l'état de la biodiversité.

14-01-2019
Laure HANGGI

Vous devez vous identifier afin de visualiser ce contenu dans son intégralité.

Se connecterS'abonner