Mieux évaluer la performance carbone des systèmes de culture pour la bioéconomie

Valoriser davantage de biomasse dans les filières de la bioéconomie, et stocker du carbone : est-ce compatible ? Telle est la question posée par le projet Solébiom, animé par Agro Transfert, avec les instituts de recherche Inra et Irstea, et les instituts techniques Arvalis-Institut du végétal, Terres Inovia et Terres Univia. Les données ont permis de perfectionner l'outil de simulation en la matière, qui a été présenté lors du colloque de restitution du projet le 7 décembre à Paris.

Mieux évaluer la performance carbone des systèmes de culture pour la bioéconomie

Les zones de grandes cultures et de viticulture sont particulièrement concernées en France par des problèmes de fertilité des sols. Carte présentée le 7 décembre lors du colloque de restituon du projet Solébiom.

10-12-2018
Stéphanie Ayrault

Vous devez vous identifier afin de visualiser ce contenu dans son intégralité.

Se connecterS'abonner