Mission parlementaire glyphosate : une interdiction entrainerait un surcoût de deux à trois milliards d’euros, selon Mathieu Beaudoin (JA)

Pour le vice-président des JA Mathieu Beaudoin, interdire le glyphosate en France, créerait une distorsion de concurrence s'il reste autorisé dans des pays exportant en France. Il s'exprimait en audition pour la mission parlementaire « sortie du glyphosate », le 7 mars. Et suggère dans ce cas de créer un affichage spécifique pour inciter le consommateur à choisir et payer davantage pour les produits français.

11-03-2019
Stéphanie Ayrault

Vous devez vous identifier afin de visualiser ce contenu dans son intégralité.

Se connecterS'abonner