Réduction des phytosanitaires : les voies de progrès existent mais pas de miracle dans les trois ans

Auditionnés par la Commission du territoire et du développement du Sénat avant l'examen du projet de loi Égalim, cinq experts ont témoigné des actions de recherche et du déploiement des bonnes pratiques pour réduire les usages des phytosanitaires. Avec un dénominateur commun : le temps nécessaire pour l'expérimentation, et le besoin de renforcer l'accompagnement des agriculteurs.

Réduction des phytosanitaires : les voies de progrès existent mais pas de miracle dans les trois ans

11-06-2018
Anne Delettre

Vous devez vous identifier afin de visualiser ce contenu dans son intégralité.

Se connecterS'abonner