Arrêtés municipaux anti-pesticides, Macron et Guillaume jouent les équilibristes

Les arrêtés municipaux interdisant l'usage de pesticides près des habitations se multiplient. Et sont tous cassés, les maires n'ayant pas la compétence pour prendre de telles mesures. Face à cette tendance, le gouvernement montre une certaine prudence, affichant à la fois ses engagements dans la limitation d'usage des pesticides et sa réticence face à ces initiatives qui dépassent le cadre de la loi.

02-09-2019
Eloi Pailloux

Vous devez vous identifier afin de visualiser ce contenu dans son intégralité.

Se connecterS'abonner