Space, le salon des productions animales, 10 au 13 septembre, Rennes (35)

Space, le salon des productions animales, 10 au 13 septembre, Rennes (35)

01-08-2019
Laure HANGGI
Quand :
10 septembre 2019 – 13 septembre 2019 Journée entière
2019-09-10T00:00:00+02:00
2019-09-14T00:00:00+02:00

Agir rapidement pour le climat ! Tel sera le thème de « L’espace pour demain » de l’édition 2019, du Space, le salon des productions animales, qui se tiendra du 10 au 13 septembre au parc des expositions de Rennes. L’espace sera dédié aux pratiques favorables au climat : diminution des intrants, autonomie alimentaire, performance génétique, aménagement parcellaire, biodiversité, diversification des cultures.

Des pratiques d’élevage favorables au climat

Les organisateurs du salon ont dévoilé, le 14 mai, les résultats d’une étude réalisée par ADquation auprès de 302 éleveurs possédant au moins 60 bovins. 87 % d’entre eux se sentent concernés par les enjeux climatiques, dont un tiers se déclare « très concerné », notamment les plus jeunes. 89 % indiquent avoir déjà mis en place au moins une action en faveur du climat dont : l’amélioration de l’efficacité alimentaire (71 %), la réduction de la consommation de carburant liée aux déplacements et aux travaux des champs (63 %), le stockage de carbone dans le sol (52 %), la réduction de la consommation d’énergie électrique dans les bâtiments d’élevage (46 %), l’économie de la consommation en énergie fossile liée au fonctionnement des bâtiments (42 %), ou encore la production d’énergie renouvelable (21 %).

La Russie s’affiche comme acteur du bio

Le thème sera bien sûr repris dans les 70 conférences et rencontres déjà annoncées, dont une bonne partie sera, comme chaque année, dédiée à l’agroécologie. Parmi elles, un rendez-vous organisé par l’Union russe des producteurs bio le 10 septembre sur la Russie comme nouvel acteur majeur de l’agriculture biologique.
« Le niveau des inscriptions est à nouveau très élevé cette année et traduit la confiance des entreprises exposantes dans notre salon », se félicitent les organisateurs. Au 13 mai, 1293 structures sont inscrites, contre 1281 en 2018 et 1273 en 2017. Les surfaces demandées par les exposants s’élèvent à plus de 60 000 m². « Tous les halls seront donc à nouveau entièrement occupés cette année : la surface demandée est supérieure de plus de 240 m² à celle de l’an passé à la même date », poursuivent-ils.
L’Union française des métiers de l’évènement a calculé qu’en 2018, les retombées économiques directes et indirectes se sont élevées respectivement à 53,24 et 36,85 millions d’euros.