La dynamique bio est mal encadrée, selon un rapport du Sénat

Malgré une dynamique de conversion qui ne se dément pas, la France ne sera pas au rendez-vous des 15 % de la SAU en bio en 2022, comme espéré. C'est le constat proposé par le Sénat dans un rapport qui souligne une tendance en partie en trompe-l'œil, et surtout une action publique, pour accompagner les filières, à revoir.

06-02-2020
Eloi Pailloux

Vous devez vous identifier afin de visualiser ce contenu dans son intégralité.

Se connecterS'abonner