Mutagenèse et OGM, le secteur agricole dénonce un frein à la compétitivité

Après plusieurs années de contentieux, le Conseil d'État estime finalement que les techniques de mutagenèse apparues après 2001 doivent être soumises à la réglementation OGM. Prenant acte de cette décision, la plupart des acteurs du monde agricole dénoncent un frein à l'innovation et la compétitivité. Le Gouvernement français dispose de six mois pour changer la loi.

10-02-2020
Julia Landrieu

Vous devez vous identifier afin de visualiser ce contenu dans son intégralité.

Se connecterS'abonner